Certificat médical prénuptial : Evaluer les risques sanitaires avant de s’engager

Le certificat médical prénuptial est une attestation médicale délivrée par un médecin après que celui-ci ait reçu un couple, discuté avec lui et réalisé un certain nombre d’examens obligatoires médicaux. Institué par l’administration dans le souci de prévenir certaines affections au Burkina Faso, le certificat prénuptial, exigé par le Code des personnes et de la famille (CPF) en son article 253, fait partie des documents demandés pour la célébration des mariages civils. Tout savoir sur ce certificat et les examens prénuptiaux à réaliser avec le Dr Gloria D Bergès, médecin de santé publique à l’hôpital Shiphra et médecin référent de la prise en charge de la drépanocytose.

Quels sont les examens prénuptiaux à réaliser lors du projet de mariage ?

Le bilan prénuptial est un ensemble d’examens de laboratoire qui précèdent l’union qu’est le mariage. Il est réalisé lors du projet de mariage (peu importe la forme du mariage) pour connaitre la comptabilité possible pour les projets futurs de conception. Il n’y a pas d’examens formels ou obligatoires dans notre code pour ce bilan, mais il y a des examens capitaux, notamment:

– Le groupe sanguin ABO et Rh,
– L’électrophorèse de l’hémoglobine,
– L’examen de la syphilis,
– L’hépatite B et les sérologies VIH.

Mais il y a certains qui demandent des bilans plus élargis dans le cadre d’un bilan prénuptial en fonction de la consultation prénuptiale. Par exemple s’il ya des antécédents de maladies hémorragiques dans la famille (Hémophilie), le médecin va être amené à demander des examens spécifiques…

Qui sont les couples à risque ?

Si la future épouse est de rhésus négatif par exemple et que l’époux est de rhésus positif, dans les futurs projets de conception, il peut y avoir des risques pour le nouveau-né comme une anémie à la naissance, un avortement ou des avortements à répétition et même des morts nés ect..

Dans le contexte africain où sévit une maladie héréditaire qu’est la drépanocytose et la thalassémie, il y a des couples à risque et quand ils se mettent ensemble, il y a des risques sur chaque grossesse d’avoir un enfant porteur du syndrome drépanocytaire majeur. C’est bien de le savoir afin de prendre la décision de continuer le projet de mariage ou pas. Dans le cas échéant il permet d’anticiper sur la gestion d’une maladie chez le nouveau-né.

Aujourd’hui, on prône même le dépistage néonatal. Quand un couple à risque décide quand même de continuer le projet et qu’un enfant naît, on est en mesure aujourd’hui de dépister l’enfant dès sa naissance et de le mettre dans un circuit de la prise en charge.

Pour l’hépatite B par exemple, on sait que quand l’un est contaminé et l’autre pas, celui qui n’a pas le virus peut se faire vacciner afin d’éviter la contamination via les rapports sexuels.

Un porteur du trait AS qui se met aussi avec une personne qui est porteur d’un AC, il y a aussi le risque d’avoir des enfants drépanocytaires dans la descendance,

Les AS entre eux, les AS et des A plus autres anomalies, les SS entre eux ou les SC et les SS sont à risque.

Qui peut prescrire un bilan prénuptial ?

Tout médecin peut prescrire un bilan prénuptial. Les couples porteurs du trait de drépanocytose ont besoin d’un conseil génétique. Il serait bien qu’ils soient orientés vers un médecin averti sur la question notamment un médecin spécialiste de la drépanocytose.

Des conseils à l’endroit des populations ?

Dans le cadre du mariage à la mairie, un certificat prénuptial est exigé, ce qui impose un bilan prénuptial à l’avance. Cependant, le plus souvent les couples qui viennent ont souvent des enfants. Le cri de cœur, c’est de tout faire pour connaître son électrophorèse et son groupe sanguin avant de commencer à procréer. A défaut, si le couple a déjà des enfants, qu’ils soient dépistés, parce qu’il y a des enfants qui vont développer une symptomatologie ayant trait à la drépanocytose et souvent il peut avoir un retard au diagnostic parce qu’on ne connait pas l’électrophorèse des parents.

Madina Belemviré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-neuf + 7 =