Des explosifs et des produits pharmaceutiques prohibés saisis en plain cœur de Ouagadougou (CNLF)

La Coordination nationale de lutte contre la fraude (CNLF) a saisi une importante quantité de matières explosives, de produits pharmaceutiques de contrebande et de consommables biomédicaux dans le quartier Dapoya aux environs du marché de Sankariyaré. Au cours d’une conférence de presse le jeudi 31 mars 2022 à Ouagadougou, elle a présenté les résultats de son enquête. 

Sur deux sites différents, les équipes de la CNLF ont découvert et saisi 1885 détonateurs électriques et pyrotechniques ; 4353 dynamites ; 66 rouleaux de cordeaux détonants ; 15 sacs de 80 kg contenant chacun du nitrate d’ammonium ; 25 kg d’hydroxyde de sodium ; 25 sacs de charbon actif et 698 cartons d’amphétamines, de produits pharmaceutiques, d’équipements et de consommables biomédicaux de contrebande. La valeur des produits pharmaceutiques est estimée à 300 millions F CFA et celle des matières explosives à 40 millions F CFA.

Selon le Commandant ALIRA du Génie militaire, une explosion de ces produits aurait entrainé une destruction totale sur un rayon de 200 mètres du site et un impact pouvant être ressenti à 1 km.

L’unité de police judiciaire en charge de l’enquête, toujours en cours, a pu interpeller et déférer une personne au parquet du tribunal de grande instance de Ouagadougou.

Le Secrétaire permanant de la CNLF, Valentin Songuida Marius RAYAISSE, a appelé les populations à dénoncer toute action de fraude et d’entreposage de produits dangereux et prohibés, auprès de la CNLF ou en appelant aux numéros de téléphone 𝟕𝟎.𝟏𝟐.𝟐𝟕.𝟓𝟓 𝐞𝐭 𝟔𝟕.𝟕𝟔.𝟕𝟔.𝟑𝟓

Source: 𝐃𝐂𝐏𝐌/𝐌𝐄𝐅𝐏

Soyez le premier à commenter sur "Des explosifs et des produits pharmaceutiques prohibés saisis en plain cœur de Ouagadougou (CNLF)"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


20 − treize =