Diabète chez l’enfant : Savoir détecter les signes pour éviter un retard dans le diagnostic !

Le diabète est un ensemble de maladies chroniques qui sont caractérisées par une augmentation permanente du taux de sucre dans le sang. Il y a plusieurs types de diabète dont la cause peut être dû soit à un défaut de sécrétion d’insuline par le pancréas soit à un défaut d’action de cette insuline ou les deux. Pour ce qui est du diabète de l’enfant, il s’agit d’un type de diabète appelé type 1 qui est dû à un défaut de sécrétion de l’insuline, par une destruction des cellules qui sécrètent cette insuline. Comment reconnaître les signes du diabète chez l’enfant ? Comment gérer le diabète de son enfant ? Dr Yempabou Sagna, médecin endocrinologue, responsable de la prise en charge médicale des enfants et adolescents diabétiques du Programme Life For A Child (LFAC) nous apporte des éléments de réponse.

Comment se manifeste le diabète chez l’enfant ? 

Chez l’enfant, le diabète se manifeste par des signes qui sont très évidents. Un adulte peut avoir le diabète pendant des années sans véritable signe manifeste alors que chez l’enfant les signes sont toujours bruyants. Les principaux signes sont :

– Ils urinent beaucoup surtout la nuit. Aussi, si vous avez un enfant qui ne faisait plus pipi au lit et qui recommence à le faire, cela doit vous alerter,

– Ils perdent beaucoup de poids,

– Ils ont tout le temps soif,

– Ils ont tendance à beaucoup manger.

Avez-vous des statistiques au niveau national ?

Au niveau national, pour ce qui concerne la prise en charge de ce type de diabète dans le cadre du programme LFAC » implanté depuis 2013, nous sommes à 253 enfants et adolescents jusqu’à l’âge de 25 ans qui sont pris en charge sur tout le Burkina. Le plus jeune enfant que nous avons diagnostiqué avait 2 ans. Actuellement il a 6 ans et se porte bien.

Comment gérer le diabète de son enfant ?

– Il faut s’approcher des médecins spécialistes du diabète pour comprendre ce type de diabète qui est différent du diabète de l’adulte et dont la prise en charge diffère également de part l’insuline.

– Il faut que les parents apprennent à manipuler l’insuline, qu’ils sachent faire les injections et qu’ils encouragent les enfants à pouvoir faire eux-mêmes leurs injections.

– Sur le plan des contrôles glycémiques, c’est assez contraignant parce qu’il faut pouvoir contrôler la glycémie au minimum 2 fois par jour, le matin et le soir avant les repas. Mais l’idéal serait de le faire 4 à 6 fois par jour.

– Il faut qu’ils comprennent que ces enfants ont besoin de vivre, de grandir, de s’amuser comme les autres enfants. Cela passe donc par un environnement familial qui devrait être adapté. Au niveau de l’alimentation, ces enfants doivent manger normalement comme les autres enfants, tant que le traitement est suivi et que les contrôles glycémiques sont bien faits.

– Sur le plan médical au niveau du programme LFAC, nous offrons l’insuline, les glucomètres avec les bandelettes et les seringues gratuitement dans les services de médecine interne.

Mais pour les consultations, la gratuité dépend de l’organisation de chaque hôpital. Ce qui fait que dans certains hôpitaux ces consultations ne sont pas facturées. Aussi, quand un enfant est hospitalisé pour le diabète, il y a des coûts liés à l’hospitalisation qui ne sont pas pris en charge par le programme.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

seize + 7 =