Diabète : « Devant une dysfonction érectile, il faut rechercher un diabète sucré », dixit Pr Drabo

Les troubles sexuels regroupent l’ensemble des troubles psychologiques qui empêchent une personne d’entretenir une relation sexuelle satisfaisante. Chez les personnes diabétiques, ces troubles sont fréquents. On considère que près de 70% des patients diabétiques de plus de 50 ans présenteront des troubles sexuels. A quel stade surviennent ces troubles ? Comment conserver une sexualité épanouie quand on est diabétique ? Le Pr Joseph Drabo, Chef de service de la médecine interne, service qui prend en charge les patients atteints de diabète au Burkina Faso, répond aux questions de Bulletin santé.

Comment se déroule la sexualité normale entre l’homme et la femme ?

Le déroulement de la sexualité est différent chez l’homme et chez la femme.

– Chez l’homme cela passe par trois phases : la phase d’envie qu’on appelle la libido, puis survient la phase d’excitation qui va consister à une érection et au maintien de cette érection indispensable au rapport sexuel. Lorsque les rapports sexuels sont consommés, il va y avoir la dernière phase qui est la phase de l’orgasme ou de l’éjaculation et qui peut aboutir à une satisfaction.

– Chez la femme, nous avons les trois phases, mais qui ne se déroulent pas toujours de la même façon. Vous avez toujours cette phase d’envie et de libido et la phase d’excitation qui va se traduire par la lubrification et l’intumescence des tissus vaginaux. Cela va préparer au rapport sexuel puis à l’issue du rapport, surviendra l’orgasme et la satisfaction sexuelle. Ce sont des phases qui existent chez les deux, mais qui ne se passent pas de la même façon.

Quelle est la fréquence des troubles sexuels chez le diabétique ?

Les troubles sexuels chez le diabétique sont des troubles qui sont très fréquents aussi bien chez le diabétique de type 1 que chez le diabétique de type 2. On considère que près de 70% des patients diabétiques de plus de 50 ans présenteront des troubles sexuels.

Chez l’homme il s’agit surtout de troubles érectiles, chez la femme on trouve également ces troubles sexuels, mais qui ne vont pas se traduire de la même façon. Les troubles de la sexualité sont fréquents chez le diabétique, beaucoup plus que dans la population générale, mais il faut reconnaitre que ces troubles existent en fonction de l’âge même chez le sujet normal. Plus un sujet avance en âge, plus les pannes sexuelles sont plus fréquentes.

A quel stade surviennent les troubles érectiles chez le diabétique ?

En général, ces troubles surviennent tardivement dans l’évolution du diabète, c’est-à-dire à un stade plus avancé de la maladie. Plus le diabète évolue dans le temps, plus les complications chroniques du diabète s’installent et peuvent conduire aux difficultés sexuelles.

Peuvent-ils être un indicateur du diabète ?

Oui. Les troubles sexuels, notamment la dysfonction érectile chez l’homme est un indicateur de risques cardiovasculaires. Aujourd’hui des études montrent fortement qu’il s’agit d’un risque indépendant de risques vasculaires au même titre que l’hypertension artérielle, le tabagisme, l’obésité,ou la sédentarité.

Devant une dysfonction érectile chez l’homme, il faut donc rechercher un diabète sucré. D’ailleurs nous le constatons, beaucoup de personnes sont dépistées dans le cadre d’un bilan pour une dysfonction érectile. Par ailleurs, parfois lorsqu’on équilibre le diabète chez certaines personnes, ces dysfonctions érectiles s’améliorent.

Chez la femme, les études sont moins nombreuses. Mais quelques études récentes tendent à montrer que ces troubles sont fréquents. Près de 2/3 des femmes diabétiques présentent des troubles sexuels après la ménopause. Mais il faut reconnaitre que 64% des femmes non diabétiques présentent des troubles identiques.

Comment conserver une sexualité épanouie quand on est diabétique ?

D’abord il faut dépister son diabète tôt. Plus on est dépisté tôt et mieux on est traité, moins les complications apparaissent. Un diabétique bien équilibré, bien suivi, aura des complications qui surviennent moins vite ou pas du tout. Mais moins il est équilibré, plus il va faire des complications notamment vasculaires et neurologiques qui peuvent être à l’origine de dysfonction érectile.

Un bon traitement et un bon équilibre du diabète sont des facteurs importants pour prévenir et améliorer les troubles sexuels qui peuvent survenir au cours du diabète sucré. Quand ces troubles surviennent, effectivement il faut faire recours à des médicaments qui peuvent améliorer la fonction sexuelle.

Nous y reviendrons

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − 6 =