Fertilité : les pesticides ont un impact négatif sur la production des spermatozoïdes

Le bio est un mode de culture basé sur l’utilisation des ressources biodégradables naturelles qui ne fait pas appel à l’utilisation des intrants et des pesticides. Les produits bio ont l’avantage d’être naturels et permettent d’éviter de prendre des surplus d’autres produits synthétiques qui peuvent être nuisibles à la santé. En matière de reproduction, ils ont peu d’impact parce qu’il n’y a pas de produits additifs, donc la reproduction humaine reste sans perturbations. Qu’en est-il des produits non bios ? Notre spécialiste, le docteur Alexis Yobi Sawadogo, gynécologue obstétricien et maitre-assistant au service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction au CHU de bogodogo nous en dit plus.

Quels sont les dangers des produits non bios?

Les produits non bios utilisent d’autres produits additionnels qui ont parfois des perturbations endocriniennes qui font qu’il y a des interférences dans la synthèse des hormones de reproduction.

Chez la femme

Ils peuvent perturber parfois le cycle :

  • Quand il y a une hyper sécrétion d’œstrogènes, ça peut faire des cycles trop longs et quand il y a peu d’œstrogènes ça peut faire des cycles courts ou irréguliers ;
  • Une exposition aux pesticides peut contribuer à accélérer le vieillissement ovarien, tout comme la femme qui reçoit de la chimiothérapie ;

Chez la femme enceinte, les pesticides peuvent entrainer : l’hyper activité chez l’enfant (l’enfant qui bouge trop dans le ventre de sa maman) ; une mort fœtale ; des troubles de croissance fœtale, un faible poids à la naissance ; des malformations congénitales surtout dans les premiers trimestres ;

  • Une atteinte aux fonctions de reproduction.

Chez l’homme

  • Les pesticides ont un impact négatif sur la production des spermatozoïdes : ils peuvent entrainer des troubles d’azoospermies (absence de spermatozoïdes dans le sperme éjaculé), ou d’oligospermies (quantité anormalement faible de spermatozoïdes). Ce qui peut retarder ou empêcher la fécondité et jouer sur la conception des enfants.

Madina Belemviré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

seize − quatorze =