Santé : les personnes âgées au cœur des préoccupations de la Société burkinabè de rhumatologie

La Société burkinabè de rhumatologie (SBR) célèbre de façon cumulée, la journée internationale des personnes âgées commémorée en différé le 1er octobre et la journée mondiale contre les rhumatismes le 12 octobre. Débutée le 11 octobre 2021 à Ouagadougou, cette commémoration se poursuit jusqu’à ce jour 13 octobre avec à la clé, des activités de consultation et de dépistage du diabète et de l’hypertension.

Affection chronique fréquente en pratique rhumatologique avec nécessité d’une prise en charge au long court, les arthroses représentent près de 80% des pathologies rencontrées chez les personnes âgées contre environ 75% dans la population générale qui a été vue en rhumatologie selon des études.

Parce que l’âge fait partie des facteurs de risque d’arthrose, la Société burkinabè de rhumatologie a décidé en la faveur de la journée internationale des personnes âgées et la journée mondiale contre les rhumatismes, de mobiliser ses efforts autour des personnes du troisième âge et des retraités.

La célébration cumulée de ces deux journées n’est donc pas anodin à entendre la présidente de la SBR, Dr Wendlasida Joëlle Stéphanie Zabsonré/Tiendrebéogo. « En 2019 à l’occasion de la journée mondiale contre les rhumatismes, nous avons organisé une consultation à l’attention des personnes âgées et des retraités. Cette année nous avons voulu continuer dans cette lancée parce que les personnes âgées représentent à peu près 12% des patients qui sont vus en rhumatologie et nécessitent une attention particulière », a-t-elle souligné. Ce qui justifie le choix du thème : « Arthrose et fragilité sur les personnes âgées ».

Ainsi, plusieurs activités au profit de ce groupe de personnes ont marqué le clou de ces deux journées. « Nous travaillons en équipe avec des rééducateurs, des gériatres qui vont prodiguer des conseils et faire des consultations pour ces patients », a noté la spécialiste des affections osseuses, musculaires et articulaires.

En plus de ces consultations gratuites, la SBR a associé d’autres activités de dépistage qui ne relèvent pas du domaine de la rhumatologie. « Nous avons souhaité aussi faire le dépistage du diabète et de l’hypertension artérielle parce qu’elles sont très fréquentes avec l’âge et posent de véritables problèmes du fait des complications qui peuvent pourtant être évitées si le dépistage est précoce. D’où l’intérêt de profiter de ces journées pour associer ces activités de dépistage », a-t-elle révélé.

Madina Belemviré

Soyez le premier à commenter sur "Santé : les personnes âgées au cœur des préoccupations de la Société burkinabè de rhumatologie"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


13 − deux =