Lutte contre les maladies de sang : l’Association des professionnels de santé contre les hémopathies prête à relever le défi

Il s’est tenu ce 19 juin 2022 au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Yalgado Ouédraogo, la cérémonie officielle de lancement de « l’Association des professionnels de santé contre les hémopathies ( APROSHEM) ». Cette association à but non-lucratif, apolitique et non confessionnel regroupe des professionnels de la santé dont l’objectif est d’apporter plus d’éclaircissements aux populations et aux personnels de santé sur les maladies dites de sang ou hémopathies.


Les hémopathies constituent l’ensemble des maladies liées au sang et aux organes hématopoïétiques que sont la rate, le foie, les ganglions et le thymus. Selon Constant Dahourou, Directeur Général du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHUYO), il y a « 2 grands groupes d’hémopaties que sont : les cancers du sang ou hémopathies malignes et les hémopathies bénignes qui regroupent les hémoglobinopathies telles que la drépanocytose et les troubles de l’hémostase. »

L’association a choisi ce jour de 19 juin (journée mondiale de lutte contre la drépanocytose) pour non seulement commémorer cette journée, mais aussi faire part de ses objectifs.
APROSHEM est composée de deux  hématologues cliniciens, deux  médecins biologistes, d’un hémobiologiste, d’une technicienne de laboratoire, d’un attaché de santé en anesthésiste réanimation, d’une sage-femme et d’un infirmier.

Selon Dr Sonia Sawadogo/Somé, hématologue clinicienne et coordonnatrice de l’Association, le Burkina a enregistré près de 3000 cas par an de patients souffrant d’une hémopathie de 2019 à 2021. Elle note aussi que ces pathologies sont négligées malgré leurs conséquences désastreuses et du fait du manque de sensibilisation. C’est pourquoi l’APROSHEM s’est confiée pour mission, de « sensibiliser, soigner, former, faire de la recherche et organiser toute activité visant le bien-être des malades. »

Selon Mr Dahourou, cette association « est la bienvenue, car elle regroupe en son sein, experts et spécialistes en gestion des maladies du sang aptes à mettre tout en œuvre pour fournir aux professionnels de santé toutes les compétences nécessaires pour soigner leurs patients ». C’est pourquoi il a lancé un appel à tous les acteurs du système sanitaire à collaborer étroitement avec l’Association afin d’offrir de meilleurs soins aux populations en matière de drépanocytose en particulier et d’hémopathies en général.

Pour conclure, il a réaffirmé l’engagement du CHUYO « à les accompagner dans leurs missions avec comme ambition de signer une convention de partenariat avec qu’elle dans les jours à venir. »

Rachid Sow

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

16 − quatorze =