Cancer du sein : l’oncoplastie, la chirurgie qui permet aux femmes de conserver leur sein

L’oncoplastie mammaire est une technique qui permet de traiter les tumeurs par chirurgie tout en conservant les seins grâce à des techniques de chirurgie plastique. Apparue dans les années 1990, cette technique est utilisée au Burkina par les chirurgiens cancérologues. Quels sont les avantages d’une telle chirurgie ? Est-elle accessible ? Les réponses dans cet article avec le Pr Ag. Nayi Zongo, chirurgien cancérologue au CHU Yalgado Ouédraogo, enseignant chercheur à l’Université Joseph Ki Zerbo.

Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de l’oncoplastie mammaire?

-Le diagnostic du cancer du sein doit être précoce,

-La tumeur doit être de petite taille,

-Cette chirurgie doit être complétée par une radiothérapie.

Quels sont les avantages de cette chirurgie ?

-La femme se retrouve avec des seins débarrassés du cancer et esthétiquement acceptables. Le plus souvent, ce sont des seins jeunes, qui sont moins ptosés (tombés) que les seins qu’elle avait,

Pr Ag. Nayi Zongo, chirurgien cancérologue

-Elle ne réduit pas la survie, elle améliore la qualité de vie et a sans doute un impact indirect sur la longueur de la survie.

Lire notre article sur les cancers les plus fréquents au Burkina Faso 

Quelle est la proportion de femmes qui ont bénéficié de cette chirurgie?

Au Burkina, de 2013 à 2021, nous avons opéré 917 cancers du sein. Parmis ces femmes opérées du cancer du sein, 6,9% ont bénéficié de la chirurgie oncoplastique mammaire. Ces patientes sont venues tôt, elles avaient une tumeur de petite taille et étaient capables après la chirurgie conservatrice, oncoplastique, de se déplacer vers un autre pays pour faire la radiothérapie.

Les femmes qui sont venues avec des tumeurs très évoluées, ne pouvaient pas bénéficier de cette technique. C’est vrai qu’il y a des femmes qui sont arrivées avec des tumeurs de petite taille, qui pouvaient bien faire la chirurgie oncoplastique, mais qui ont décidé l’ablation de leur sein.

Est-ce qu’elle est accessible à tout le monde ?

Elle n’a pas de coût supplémentaire dans les hôpitaux publics. C’est le même prix que la patiente paiera quand on lui fait une mastectomie (ablation totale du sein) que lorsqu’on lui conserve le sein. Avec l’avènement de la radiothérapie au Burkina, nous constaterons une augmentation du nombre de femmes bénéficiaires de chirurgie conservatrice.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − 2 =