Cancer de l’ovaire : Contrairement au sein et au col de l’utérus, l’ovaire n’est pas un organe accessible au dépistage précoce

Selon les données de GLOBOCAN 2020, le cancer de l’ovaire se classe au quatrième rang des cancers les plus courants chez les femmes au Burkina Faso. Cette forme de cancer se développe dans les tissus de l’ovaire, l’organe génital féminin responsable de la production des ovules nécessaires à la reproduction. Les cellules de l’ovaire subissent des mutations sous l’influence de facteurs oncogènes, les rendant capables de se multiplier de manière incontrôlée, indépendamment des signaux régulateurs de l’organisme. Le Dr Carine Bagré/Attiou, oncologue chirurgienne au CHU de Tengandogo, éclaire la question sur les signes précurseurs de cette maladie.

Dr Carine Bagré Attiou, oncologue chirurgienne

Les facteurs de risque comprennent principalement les antécédents familiaux de cancer du sein ou de l’ovaire, ainsi que les mutations génétiques. L’âge moyen de survenue se situe autour de 50 ans au Burkina Faso, avec un risque accru pour les femmes plus âgées. Cependant, même les femmes plus jeunes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein et de l’ovaire sont plus exposées. D’autres facteurs de risque incluent des éléments tels que les fluctuations hormonales, telles qu’une puberté précoce, une ménopause tardive ou l’utilisation d’hormones dans le cadre de la ménopause, la nulliparité (absence d’enfants), la consommation d’alcool, le tabagisme, certaines professions exposées à l’amiante, et l’obésité.

Reconnaître les signes du cancer de l’ovaire peut être complexe, car cet organe n’est pas facilement accessible au dépistage contrairement au sein et au col de l’utérus. Les symptômes surviennent généralement à un stade avancé, lorsque l’ovaire a augmenté de taille.

Une manifestation du cancer de l’ovaire

Les femmes peuvent ressentir des gênes liées à la compression de la vessie, entraînant des difficultés à uriner avec parfois la présence de sang dans les urines. La compression du rectum peut également causer des difficultés pour aller à la selle. En raison du grossissement de l’ovaire, une sensation de pesanteur liée au poids peut entraîner une augmentation du volume abdominal.

Il est donc important de rester vigilant et de consulter un professionnel de la santé en cas de symptômes suspects.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 13 =