Dermatologie : Tout bouton sur le visage n’est pas de l’acné !

Maladie de la peau due à un excès de sébum et se traduisant par des boutons, l’acné constitue un motif régulier de consultation aussi bien en ville qu’en province et peut toucher tous les âges, même si elle prédomine chez les adolescents. Tout savoir sur cette maladie avec notre spécialiste de la peau, le Dr Fagnima TRAORE, dermatologue au CHU régional de Ouahigouya, par ailleurs, membre de la Société Burkinabè de Dermatologie, d’Esthétique et de Cosmétologie.

Dr Fagnima TRAORE, dermatologue

  • Qu’est-ce que l’acné ?

L’acné une maladie inflammatoire chronique, bénigne du follicule pilo-sébacé qui se manifeste par des boutons.  La glande sébacée se trouve dans la peau. Elle produit le sébum (substance blanche que l’on voit en pressant sur le nez) qui s’évacue par le même canal que le poil pour se déposer à la surface de la peau. Le sébum permet d’hydrater la peau.

Les glandes sébacées prédominent surtout au visage, au dos, à la poitrine, aux épaules. C’est pourquoi l’acné siège surtout sur ces parties du corps.

  • L’acné est-elle un problème de santé courant ?

L’acné est une maladie universelle surtout de l’adolescence. Elle est le premier motif de consultation en dermatologie. Elle n’est pas contagieuse et guérit généralement à l’âge adulte. Cependant, elle peut se prolonger chez certaines personnes pendant plus longtemps.

Par son caractère affichant, elle peut entraîner une gêne chez le patient et avoir une répercussion sur sa vie sociale

Le traitement médicamenteux est coûteux, long et non pris en charge (la majorité des prescriptions)  par les assurances. Cette situation entraîne un recours dans notre contexte à des  solutions alternatives (savons, pommades, injections)

Finalement le malade acnéique se trouve dans un aller-retour  permanent entre l’hôpital et les soins alternatifs. Il commence en général son traitement sur conseil d’une tierce personne (amie, voisine, etc) ou d’un commercial sur les réseaux sociaux, avant d’avoir recours au dermatologue.

  • Facteurs favorisants l’acné
    • Facteurs hormonaux : la puberté, la grossesse, période prémenstruelle
    • Prédispositions génétiques
    • Stress : période des examens chez les élèves/étudiants
    • Médicaments : corticoïdes, contraceptifs,
    • Produits cosmétiques dépigmentant : en savon, pommade, injectable, comprimés
  • Facteurs aggravants l’acné
    • Produits cosmétiques irritants : certains savons, antiseptiques, dépigmentant, etc,
    • Manipulation des boutons.

  • Signes de l’acné
    • Les lésions de l’acné siègent au visage, à la poitrine, sur les épaules, le dos
    • Le patient atteint d’acné a un visage luisant, des boutons dont certains sont douloureux, des taches noires, des cicatrices déprimées.
    • Les taches noires sont spécifiques de la peau noire. En effet un bouton inflammatoire sur peau noire, cicatrisera en laissant d’abord une tache noire qui progressivement disparaîtra.

NB : Tout bouton sur le visage n’est cependant pas de l’acné.

  • Des examens complémentaires dans l’acné

Dans la recherche des causes de l’acné, il est souvent demandé un bilan sanguin ou une échographie pelvienne.

En outre, des examens sanguins sont souvent nécessaires pour évaluer les effets secondaires des traitements prescrits.

  • Traitements de l’acné
    • Eviter de casser les boutons car risque de laisser des « trous » au visage
    • Eviter les savons irritants et dépigmentant car ils assèchent le visage, stimulent la poussée de l’acné,
    • Eviter les situations anxiogènes,
    • Utiliser un savon doux, surgras,
    • Consulter son dermatologue pour une mise sous traitement et un suivi.
  • Parlez-nous de l’isotreitinoine

C’est un médicament qui a révolutionné le traitement de l’acné. Mais son utilisation est soumise à une règlementation stricte : il ne doit être servi en pharmacie que sur présentation d’une ordonnance  dûment renseignée. Il est formellement contre indiqué d’avoir une grossesse pendant que l’on est sous ce médicament. En outre, des examens de sang sont régulièrement réalisés pour évaluer la tolérance du médicament. Il s’agit donc d’un médicament qui ne doit en aucun cas être délivré sans ordonnance.

  • Suivi d’un patient souffrant d’acné

Le suivi médical est long. Les contrôles sont réguliers, chaque mois. Les bénéfices nets des différents traitements sont perceptibles à partir du deuxième mois. Au cours de ce suivi, la maladie est expliquée dans les détails au malade en insistant sur les bonnes attitudes à avoir pour éviter plus tard des cicatrices indélébiles sur le visage.

Madina Belemviré

4 Comments on "Dermatologie : Tout bouton sur le visage n’est pas de l’acné !"

  1. Merci pour l’apport

  2. Abdoul kader zoundi | 8 juillet 2021 at 18h55 | Répondre

    Est il possible d’avoir les acnés sur le pubis???

  3. Bonjour , je suis en côte d’Ivoire et depuis près de 2 ans , j’ai une tâche noir sur mon front laissée par un acnés que je voudrais faire disparaitre mais , hélas .

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


seize − 12 =