Dépression : les femmes sont plus concernées que les hommes

Première cause de morbidité et d’incapacité dans le monde, la dépression constitue la deuxième cause d’hospitalisation et de consultation dans le service de psychiatrie du CHU Yalgado Ouédraogo. Maladie mentale caractérisée par une tristesse de l’humeur avec un ensemble de symptômes qui l’accompagnent, la dépression peut dans son évolution conduire au décès si elle n’est pas prise en charge correctement. Quels sont les signes qui doivent alerter ? Que faire face à ces signes ? Dr Seydou Compaoré, psychiatre au service de psychiatrie au CHU Yalgado Ouédraogo nous entretient sur le sujet.

Quels sont les facteurs de risques de la dépression ?

Ils sont multiples :

Facteurs socio-environnementaux: la perte d’un être cher, la perte de biens, la perte d’un emploi, la perte d’un statut, les conflits à l’intérieur d’un foyer, la mésentente, les conflits entre parents et enfants, le stress, le terrorisme…
Facteurs liés à la maladie : l’annonce d’une maladie chronique, récidivante, mortelle tels que le cancer,
Facteurs liés à la prise de certains médicaments comme les corticoïdes, les antituberculeux.

Qui sont les personnes à risques ?

Tout le monde est à risque, mais on a remarqué que :
L’adulte jeune âgé de moins de 45 ans est plus à risque de faire une dépression,
– Les femmes sont beaucoup plus concernées que les hommes : nous avons 1 femme sur 5 contre 1 homme sur 10,
– La femme qui vient d’accoucher,
Les antécédents familiaux : cas de dépression dans la famille.

Quelle est la durée d’une dépression ?

La durée minimum c’est 6 mois. Mais ça peut aller jusqu’à 2-3 ans.

Quels sont les signes d’alerte ?

– Les troubles physiques : l’insomnie,
– Une humeur dépressive : la personne est constamment triste,
– La nervosité : un sujet calme et posé qui devient nerveux, irrité,
– Le ralentissement psycho moteur : la personne n’a plus d’énergie, est ralentie au niveau de son travail,
– Les pensées négatives : je suis inutile, c’est mieux de quitter ce monde, le sentiment de culpabilité, la personne se dévalorise,
– Les idées suicidaires,
L’anorexie ou la perte d’appéti.

Quelles peuvent être les conséquences de la dépression ?

– Le repli sur soi : la personne n’a plus envie de communiquer avec quelqu’un, elle ne s’exprime plus,
– Le suicide : la personne est dans une tristesse profonde et n’a plus envie de vivre.

Peut-on récupérer la personne qui souffre de dépression ?

On peut récupérer la personne si elle est prise en charge tôt :
– On utilise des antidépresseurs
– Après cette étape, on fait la psychothérapie comportementale de soutien en essayant de changer sa vision de la vie,
Pour les formes les plus graves, on est obligé d’hospitaliser.

Peut-on prévenir la dépression ?

La meilleure façon de prévenir la dépression est de prendre en charge les insomnies et trouver un temps pour faire de la relaxation. Il faut aussi :
– Apprendre à repérer les principaux symptômes et à consulter,
– Avoir une bonne hygiène de santé mentale, prendre soin de soi, s’écouter et s’aimer,
– S’entourer des personnes positives,
Avoir une activité physique régulière,
– Avoir une alimentation saine et équilibrée,
– Consulter avant que les signes n’apparaissent pour tous ceux qui ont été victimes d’évènements traumatisants.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 5 =