Développement communautaire : vers un partenariat entre l’ONG Jhpiego et l’Association des Journalistes et Communicateurs en Population et Développement

L’organisation non gouvernementale (ONG) Jhpiego et l’Association des Journalistes et Communicateurs en Population et Développement (AJCPD), ont échangé le mardi 14 juin 2022 à Ouagadougou, sur les possibilités d’un partenariat. A l’occasion, l’ONG a présenté ses actions de plus d’une vingtaine d’années, ses projets en cours et ses perspectives aux membres de l’AJCPD.


Jhpiego intervient au Burkina Faso depuis 1996. Par an, elle accompagne le gouvernement burkinabè avec près de 5 milliards FCF. Cet appui à l’Etat dans le domaine sanitaire, se fait dans l’ombre.

Ces échanges en vue d’une collaboration avec l’AJCPD permettront dans le futur, de faire connaître l’ONG et ses actions aux populations, espère le Dr Ousmane Badolo, le Directeur technique à Jhpiego.


Il précise que les interventions se font en collaboration avec le ministère de la santé, les associations et les autres structures ayant les mêmes missions.

Jhpiego développe dans les 13 régions du pays, des programmes en santé maternelle et infantile, en planification familiale, en prévention du paludisme et du cancer du col de l’utérus, foi du Dr Badolo.

Pour le coordonnateur de l’Association des Journalistes et Communicateurs en Population et Développement, Boureima Sanga, ce partenariat s’il venait à s’opérationnaliser, permettra à Jhpiego de gagner en visibilité dans ses actions au profit des populations.

A l’AJCPD, la collaboration sera d’une grande importance en matière de disponibilité des spécialistes en santé comme sources d’informations. Elle pourra donc profiter aux journalistes qui souhaiteraient traiter des sujets sur la santé et qui seraient confrontés aux problèmes de sources, explique-t-il.

Boureima Sanga conclut en indiquant qu’il n’est pas exclu d’envisager dans les échanges à venir, la possibilité de subventionner les productions des journalistes.

Les activités de l’ONG Jhpiego au Burkina, couvrent plus de 2 000 centres de santé à travers le pays. Elle exécute 10 projets en cours financés par le gouvernement américain, l’Union européenne et des bailleurs privés.

Sébastien Kansié

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

douze − 4 =