Palpitations: Quand est-ce qu’il faut s’inquiéter?

Les palpitations constituent un problème assez fréquent de consultations, que ce soit en médecine générale et surtout en cardiologie. Définies comme une sensation anormale des battements du cœur, les palpitations peuvent être un problème banal comme sérieux. Qu’est-ce qui peut expliquer ces battements anormaux et rapides du cœur ? Quand est-ce qu’il faut s’inquiéter ? Notre spécialiste du cœur, Dr Jacob Sawadogo, Chef de service cardiologie à l’hôpital Schiphra nous apporte des éléments de réponse.

Dr Jacob Sawadogo, médécin cardiologue

Différents types de palpitations

  • Elles peuvent être brèves (quelques secondes ou quelques minutes),
  • Elles peuvent être prolongées (plusieurs minutes voir des heures),
  • Elles peuvent survenir à l’effort ou au repos,

Quelles sont les causes des palpitations?

D’une manière générale, quand on parle de palpitations, on pense déjà à une accélération de la fréquence cardiaque et il y a plusieurs situations qui peuvent être à l’origine des palpitations.

Il faut distinguer deux grands groupes de palpitations :

Les palpitations d’origine cardiovasculaire :

  • Les troubles du rythme supra ventriculaire,
  • La tachycardie sinusale (une augmentation de la fréquence cardiaque),
  • Les extrasystoles: ce sont des contractions prématurées qui peuvent survenir à tous les niveaux à savoir les oreillettes, la jonction entre les oreillettes et les ventricules, les ventricules,
  • La fibrillation atriale qui est un trouble du rythme cardiaque responsable d’une anarchie des oreillettes fait que le cœur bat très vite et de façon désordonné,
  • Le fluteur atrial qui est aussi un trouble du rythme se manifestant par une activité atriale (oreillettes) rapide mais en général régulière,
  • La tachycardie jonctionnelle,
  • Les troubles de la conduction: entre l’oreillette et le ventricule le message ne passe pas normalement et cela peut faire perdre connaissance au malade. Les troubles de la conduction sont rarement responsables de palpitation,
  • Les troubles du rythme ventriculaires,
  • Les extrasystoles ventriculaires (contractions prématurées venant des ventricules),
  • La tachycardie et fibrillation ventriculaire : rarement responsables de palpitations mais très graves, généralement accompagnées de syncope (perte de connaissance brutale).

 Les palpitations d’origine non cardiovasculaire

  • L’hyperthyoïdie: augmentation de l’hormone thyroïdienne,
  • La grossesse,
  • La Fièvre,
  • La déshydratation,
  • La consommation excessive d’alcool,
  • Les névroses cardiaques : les névroses sont des sujets qui ont tendance à être anxieux,
  • Phéochromocytome (tumeur surrénalienne se manifestant par des céphalées, palpitations, sueur et une crise d’hypertension artérielle).

Ces causes non cardiovasculaires peuvent se manifester sous forme d’extra systoles, de fibrillation ou flutter atriale etc. Que la cause soit cardiovasculaire ou pas, les palpitations peuvent survenir sur un cœur ou sur un cœur malade.

Quand est-ce qu’il faut s’inquiéter ?

Il faut s’inquiéter lorsque les palpitations s’accompagnent de trois symptômes :

  • Douleurs thoraciques,
  • Difficultés respiratoires,
  • Syncope (qui est une perte de connaissance brève et brutale).

Quelles peuvent être les complications ?

Les complications sont fonction des causes :

  • Si c’est dû par exemple à une fibrillation atriale, l’anarchie au niveau de l’oreillette fait que l’oreillette ne se contracte plus. Il y a une stase de sang qui va se faire dans l’oreillette et cette stase peut conduire à la formation d’un caillot et qui dit caillot, dit possibilité de migration et qui dit migration, dit possibilité de boucher un vaisseau quelque part. Ça peut entrainer par exemple un AVC,
  • Quand c’est accompagné de douleurs thoraciques, il peut s’agir d’un infarctus du myocarde avec son corolaire de complications,
  • Quand ça survient avec une dyspnée, c’est dans un contexte d’insuffisance cardiaque.

Quand est-ce qu’il faut consulter ?

Il ne faut pas s’affoler à chaque fois que vous avez des palpitations. Mais il faut consultez quand :

  • Votre cœur bat plus vite que d’habitude ou de façon irrégulière,
  • Les palpitations sont prolongées
  • Accompagnées d’hypertension artérielle,
  • Surviennent à l’effort,
  • Vous avez une difficulté respiratoire, une douleur dans la poitrine ou une perte de connaissance.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 2 =