Protégez votre bébé dès le ventre : Tout ce que vous devez savoir sur l’incompatibilité Rhésus

L’incompatibilité Rhésus est un défi potentiel pour les femmes enceintes. Lorsque la mère est de Rhésus négatif et porte un fœtus de Rhésus positif, des complications peuvent survenir, mettant en danger la santé du bébé à naître. Le Dr François Xavier Kaboré, gynécologue obstétricien au CHU Yalgado Ouédraogo explique pourquoi il est important de connaître son groupe sanguin Rhésus. 

Dr François Xavier Kaboré, gynécologue obstétricien

Lorsque la mère est de Rhésus négatif et porte un fœtus de Rhésus positif, des complications peuvent survenir si les globules rouges du fœtus entrent en contact avec le sang maternel. Dans de tels cas, soutient le Dr Kaboré, l’organisme maternel peut développer des anticorps qui attaquent les globules rouges du fœtus, entraînant une anémie fœtale et d’autres complications potentiellement mortelles.

Les conséquences, révèle le Dr François Xavier Kaboré pour le fœtus sont sévères, allant de l’anémie à une accumulation anormale de liquide dans les tissus, pouvant conduire à la mort fœtale. Pour prévenir ces complications, des mesures de dépistage et de prévention sont essentielles.

Le dépistage du groupe sanguin de la mère et du père est nécessaire. Si la mère est de Rhésus négatif et que le père est Rhésus positif, des mesures spécifiques doivent être prises pour éviter l’immunisation maternelle. Cela inclut à entendre le spécialiste de la santé féminine, l’administration de sérum anti-D à titre prophylactique au cours de la grossesse et après des évènements susceptibles d’entraîner une transfusion de globules rouges fœtaux dans la circulation sanguine maternelle.

La prise en charge immédiate après la naissance est également primordiale.

« Si le nouveau-né est Rhésus positif, une injection de sérum anti-D doit être administrée dans les 72 heures suivant la naissance pour prévenir l’iso-immunisation. »

En somme, la prévention de l’incompatibilité Rhésus est essentielle pour garantir la santé et la sécurité du fœtus. La connaissance du groupe sanguin Rhésus des parents et la mise en œuvre des mesures préventives appropriées peuvent contribuer à éviter les complications graves associées à cette condition.

Madina Belemviré 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq − 5 =