Menstrues: Elles sont les larmes de l’utérus qui attendait un enfant qui n’est pas venu ( Pr Somé)

Les règles ou menstrues sont la conséquence de la destruction d’une partie de l’intérieur de l’utérus appelée muqueuse utérine. La muqueuse utérine a une couche basale qui est là tout le temps. De cette couche basale se forme chaque mois la dentelle utérine (ou couche fonctionnelle) qui attend que l’œuf vienne s’y fixer. Quand il n’y a pas de grossesse, cette dentelle utérine se détruit, s’écroule et est évacuée sous forme de règles laissant la couche basale en place. C’est pour cela on a coutume de dire que « les règles sont les larmes de l’utérus qui attendait un enfant qui n’est pas venu ». Tout savoir sur les caractéristiques des règles normales avec le Pr Der Adolphe Somé, gynécologue obstétricien, président de la Société des gynécologues et obstétriciens du Burkina (SOGOB).

Quelles sont les caractères des règles normales ?

Pour caractériser les règles il faut évoquer plusieurs aspects :

– Le rythme ou fréquence: les règles normales surviennent tous les 21 à 35 jours. C’est pour cela que l’on parle d’une moyenne de 28 jours (21+35 = 56 ; 56/2 = 28). C’est-à-dire que si vous avez vos règles tous les 21 jours, 22 jours, 23 jours jusqu’à 30, 31, 35 jours, c’est normal. Point besoin de vous inquiéter.

– La durée de l’écoulement de sang: en moyenne, l’écoulement du sang des règles normales dure 3 à 6 jours. Mais la limite maximale supérieure est de 10 jours. C’est dire que la durée normale de l’écoulement des règles va de 1 à 10 jours inclus sans que ce ne soit une anomalie.

– La quantité ou abondance du sang des règles: en termes d’abondance, nous disons que « pourvu que la femme ait saigné ». C’est dire que la quantité minimale peut être juste une tâche. Mais en moyenne, en 24 heures, le sang perdu est évalué à 150 millilitres, ce qui correspond à peu près à 3 couches. C’est dire que la quantité normale va d’une tâche de sang à 3 couches. Si la femme change plus de 3 couches en 24 heures, l’abondance du sang des règles est jugée plus élevée que la normale, et là elle peut se plaindre de règles très hémorragiques que nous appelons en médecine des ménorragies. Quand je parle de couches, il s’agit des couches industrielles. Les pagnes noirs ou autres, absorbent une quantité de sang qui est difficile à évaluer.

– La douleur: on ne devrait pas avoir mal lors des règles normales. Dès qu’il existe une douleur soit avant, soit pendant ou juste après les règles, la cause doit être recherchée et traitée. Les causes sont différentes selon que la douleur existe depuis les premières règles ou qu’elle est apparue secondairement après que la femme ait eu des règles normales pendant plusieurs années.

– L’aspect: le sang des règles est habituellement noirâtre même si parfois au début, il peut apparaitre rouge. Le sang des règles ne se coagule pas car il ne contient plus les substances qui peuvent entrainer une coagulation.

Quand est-ce-que les règles sont dites anormales ?

Les anomalies découlent des normes évoquées ci-dessus. Il peut s’agir des règles ayant une fréquence de moins de 21 jours
trop abondantes avec plus de 3 protections par jour qui se prolongent au-délà de 10 jours ou
des règles douloureuses (dysménorrhées).

La femme a mal soit peu avant, soit pendant ou peu après les règles ou une combinaison quelconque des trois. Dans ce cas on distingue deux situations:

– Les douleurs existent depuis les premières règles : il s’agit des dysménorrhées primaires;

– La femme avait des règles non douloureuses qui sont secondairement devenues douloureuses : une bonne explication des douleurs associées à l’âge de la femme et au nombre de grossesses obtenu permettent généralement de suspecter la cause de ces douleurs secondaires et de mieux les traiter.

Nous reviendrons prochainement sur les causes des règles douloureuses.

Madina Belemviré

Une réflexion sur “Menstrues: Elles sont les larmes de l’utérus qui attendait un enfant qui n’est pas venu ( Pr Somé)

  • 23 juin 2022 à 12h55
    Permalien

    Merci pour votre présentation ,ma question c’est de savoir à quand parlerons nous de premier jour du cycle après un cycle précédent pour pouvoir bien calculer le nombre du jour d’un cycle donné?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × deux =