Des vies innocentes en danger : Les conséquences de l’ingestion de produits caustiques et de corps étrangers chez les enfants

Dans une série de témoignages poignants, le Dr Romond Sia, médecin gastroentérologue à l’hôpital protestant Schiphra, ainsi que le Dr Omar Zamtako, chirurgien ORL, lèvent le voile sur les conséquences dévastatrices de l’ingestion de produits caustiques et de corps étrangers chez les enfants, soulignant l’urgence de mesures préventives et de soins adéquats.

Il est terrifiant de constater à quel point ces produits dangereux peuvent être facilement accessibles à nos tout-petits. Parfois par négligence, parfois par oubli, les parents laissent ces agents de destruction potentiels à la portée de leurs enfants. Les conséquences peuvent être dévastatrices.

Eviter de donner aux enfants des jouets de petite taille

Le cas d’un enfant de 20 mois :

Le Dr Sia partage l’histoire bouleversante d’un enfant de 20 mois qui a ingéré un produit caustique, dont les parents ignoraient la nature. Après une procédure de fibroscopie digestive haute, des plaies importantes ont été découvertes dans l’œsophage et l’estomac de l’enfant. Au bout de quelques jours d’hospitalisation, un rétrécissement de l’œsophage et du pylore s’est installé, provoquant une difficulté à la déglutition et des vomissements.

Dr Romond Sia, hépato gastro-entérologue

Les conséquences à moyen et long terme

Le rétrécissement de l’œsophage est souligné comme l’une des complications graves auxquelles sont confrontés les enfants ayant ingéré des produits caustiques. Les difficultés à s’alimenter peuvent conduire à une perte de poids et, dans les pires scénarios, à un décès. Le Dr Sia a également en garde contre les lésions potentielles de l’estomac et la nécessité d’une intervention chirurgicale dans les cas les plus graves.

Les corps étrangers inhalés

Le Dr Omar Zamtako, chirurgien ORL, décrit les conséquences tragiques de l’inhalation de corps étrangers. Les symptômes tels qu’une mauvaise odeur, une baisse d’audition ou une douleur à l’oreille peuvent signaler un corps étranger dans le nez ou l’oreille.

Dr Omar Zamtako, Chirurgien ORL

Face à ces situations d’extrême gravité, il est crucial de reconnaître les signes qui ne trompent pas. Les enfants qui ont ingéré ou inhalé un corps étranger des voies respiratoires manifestant des symptômes alarmants : toux soudaines, suffocation, sueurs abondantes et une détresse respiratoire critique. Dans ces cas, chaque minute compte, car un enfant peut décéder dans les heures qui suivent si aucune action n’est entreprise.

Que faire lorsque l’on soupçonne qu’un enfant a avalé ou inhalé un corps étranger ?

La réponse est simple mais cruciale : se rendre immédiatement à l’hôpital pour consulter un médecin. Grâce à un examen clinique ou à l’imagerie médicale, le médecin pourra poser un diagnostic précis et décider de la meilleure approche pour extraire le corps étranger.

Éviter les gestes hasardeux à la maison

Il est essentiel de ne pas tenter d’expulser un corps étranger à la maison. Certaines personnes peuvent être tentées d’utiliser des méthodes telles que l’administration d’huile ou la consommation de boules de tô afin de favoriser l’élimination du corps étranger. De telles actions, prévient Dr Zamtako, peuvent aggraver la situation et nuire à la vie de l’enfant.

La prévention

Le Dr Zamtako et le Dr Sia lancent un appel pressant aux parents pour qu’ils accordent une attention particulière à la sécurité de leurs enfants. Éloigner les produits caustiques et les objets potentiellement dangereux est une première étape cruciale. De plus, il est vivement recommandé d’éviter de donner aux enfants des jouets de petite taille, de laisser les perles utilisées pour la coiffure à leur portée, de leur fournir des petites voitures à pile bouton et de leur donner des pièces de monnaie. La prévention est la clé pour éviter des moments d’agonie et de détresse.

 Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × cinq =