La déshydratation chez les personnes âgées : un risque sous-estimé

Le corps humain est constitué à près de 70% d’eau. Cependant, ce liquide vital peut parfois manquer à l’appel, surtout chez les personnes âgées, mettant ainsi leur santé en péril. La déshydratation, un état où le corps perd une quantité excessive d’eau, peut avoir des conséquences graves, en particulier chez les individus âgés, qui sont déjà vulnérables.

Dr Louis Sylvain Peng-Wendé Ouédraogo, médecin gériatre et gérontologue

Les signes de la déshydratation chez les personnes âgées sont souvent subtils, mais importants à détecter. Le Dr Ouédraogo Louis Sylvain Peng-Wendé, médecin gériatre, souligne quelques-uns de ces signes : une bouche sèche, une diminution de la production d’urine, des plis cutanés, des yeux enfoncés, une baisse de la tension artérielle et même des états de confusion. Ces derniers, souvent confondus avec des signes de démence, peuvent en réalité être des manifestations de déshydratation.

Les causes de ce fléau peuvent être multiples. D’une part, les personnes âgées peuvent perdre trop d’eau, notamment lors de périodes de chaleur intense où la transpiration peut entraîner des pertes importantes. D’autre part, certains facteurs comme la diarrhée, les vomissements ou certains médicaments, tels que les diurétiques, peuvent également contribuer à une déshydratation accrue. Cependant, le Dr Ouédraogo insiste sur un point capital : la sensation de soif est souvent diminuée chez les personnes âgées, ce qui peut les amener à ne pas boire suffisamment, même lorsqu’elles en ont besoin.

Les dangers de la déshydratation chez les personnes âgées ne sont pas à prendre à la légère. En effet, explique le spécialiste des personnes âgées, cette condition peut avoir un impact direct sur le fonctionnement du cerveau, entraînant des confusions, des hallucinations et des troubles de la mémoire. De plus, une hydratation insuffisante peut également compromettre la fonction rénale, pouvant aller jusqu’à une insuffisance rénale chronique si elle n’est pas traitée à temps.

Alors, que faire pour prévenir la déshydratation chez les personnes âgées ? Le Dr. Ouédraogo recommande de toujours avoir de l’eau à proximité et de surveiller attentivement la consommation. En période normale, il est conseillé de boire au moins 3 litres d’eau par jour, mais cette quantité peut augmenter considérablement lors de périodes de canicule. De plus, il est crucial de rester vigilant : si une personne âgée montre des signes de difficulté à boire ou à s’hydrater par voie orale, une attention médicale immédiate est nécessaire.

En somme, la déshydratation chez les personnes âgées est un problème sérieux, mais souvent sous-estimé. En étant attentifs aux signes et en prenant des mesures préventives simples, nous pouvons tous contribuer à préserver la santé et le bien-être des personnes âgées de notre entourage.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 7 =