L’aménorrhée secondaire: que faire quand les règles s’interrompent ?

Une patiente en âge de procréer qui était pourtant bien réglée a constaté que depuis trois mois environ, elle n’a plus de menstrues. Elle se rend donc en consultation chez le gynécologue pour arrêt de règles. Il s’agit d’une aménorrhée secondaire, l’aménorrhée étant l’absence de règles. Pr Charlemagne Ouédraogo, gynécologue obstétricien en parle dans cet article. 

Qu’est-ce que l’aménorrhée?

L’Aménorrhée est définie comme une absence d’écoulement menstruel chez une femme en âge d’avoir ses règles. Elle peut être primaire ou secondaire.

-L’Aménorrhée primaire correspond à une absence des règles à l’âge de 15-16 ans chez une adolescente qui a une croissance normale et des caractères sexuels secondaires.

L’Aménorrhée est dite secondaire, quand on constate un arrêt des règles pendant plus de trois mois chez une femme antérieurement réglée. Cette femme avait un cycle régulier ou quelque fois irrégulier.

Quelles peuvent être les causes ?

-Si la cause principale d’une aménorrhée secondaire peut être une grossesse, l’allaitement ou la ménopause, il faut savoir qu’une aménorrhée secondaire peut être aussi provoquée par des anomalies au niveau de l’appareil reproducteur de la femme, qui perturbent la fonction menstruelle ou qui obstruent le flux menstruel. Il peut s’agir des conditions affectant l’hypothalamus, l’hypophyse, les ovaires, l’utérus, le col de l’utérus ou le vagin ou un dysfonctionnement ovulatoire.

-Elle peut s’expliquer également par des troubles endocrinologiques, qui comprennent le retard pubertaire, le syndrome des ovaires polykystiques, l’insuffisance ovarienne précoce etc.

-Les contraceptifs progestatifs peuvent provoquer aussi une aménorrhée secondaire, de même que certaines maladies génétiques ou non et certains médicaments.

Comment se fait le diagnostic ?

Le diagnostic de l’aménorrhée secondaire se fait par un examen clinique et un examen gynécologique. Un bilan sanguin et une échographie pelvienne permettent de rechercher la cause de cette aménorrhée secondaire et d’envisager le traitement adéquat.

Comment elle se manifeste ?

L’aménorrhée secondaire peut se manifester par des bouffées de chaleur, une sécheresse vaginale, des sueurs nocturnes, une atrophie vaginale, des céphalées, une diminution de la libido etc.

Quels sont les traitements proposés ?

L’aménorrhée secondaire est le plus souvent réversible. Des traitements sont possibles pour aider la femme. Le traitement dans certains cas consistent à modifier l’alimentation et rétablir un poids santé. Parfois, il faut instaurer un traitement hormonal.

Le traitement peut être psychologique également.

Pour certaines anomalies qui obstruent la voie génitale, il faut un traitement chirurgical.

Des conseils à l’endroit des populations ?

– Il faut adopter une bonne hygiène de vie, éviter l’obésité

– Il faut apprendre à gérer son stress

– Il faut faire de l’exercice

– Il éviter la drogue, le tabac…

– Modérer la consommation de l’alcool

– Il faut aller en consultation en cas d’arrêt des règles

– Il faut suivre les prescriptions du spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + quatorze =