Lutte contre la Dengue : La gratuité des TDR est effective sur le terrain 

Dans le cadre de la lutte contre la dengue, le ministère de la Santé a pris une mesure cruciale en rendant les tests de diagnostic rapide (TDR) de la dengue accessibles gratuitement à la population. Conformément aux directives ministérielles, la vente de ces TDR par toute entité est formellement interdite. Afin d’évaluer l’efficacité et la disponibilité de ces tests, une sortie sur le terrain a été organisée le mercredi 15 novembre 2023, avec la participation de représentants des médias. Au cours de cette visite, deux centres de santé ont été inspectés, à savoir le CMA de Kossodo et celui de Saaba.

Au CMA de Kossodo, entre 30 et 80 patients se présentent quotidiennement pour des tests de la dengue. Selon Étienne Millogo, technologiste biomédical etresponsable de la surveillance de l’unité technique au laboratoire, environ 50% des tests réalisés sont positifs. Il explique : « Si nous avons environ 30 prélèvements, environ 15 sont positifs. Si ce sont 80 prélèvements, nous pouvons avoir 40 cas positifs. Les cas négatifs représentent environ 50% de l’ensemble des tests réalisés. »

Étienne Millogo, technologiste biomédical

Interrogé sur la disponibilité et la gratuité des TDR, le Dr Bertrand Somé, médecin chef du district sanitaire de Nongremasso,a affirmé : « Oui, je peux l’affirmer, car depuis la nomination du gestionnaire d’incident, plusieurs actions ont été entreprises, notamment la dotation conséquente en TDR de la dengue, rendue disponible au niveau des CMA et des CM. Depuis lors, des efforts sont déployés pour que ces tests soient disponibles en permanence. »

Bertrand Somé, médecin chef du district sanitaire de Nongremassom

Cependant, la situation diffère au niveau du district sanitaire de Saaba. Bien que la gratuité des TDR soit effective, la disponibilité laisse à désirer, car le centre de santé est en rupture depuis au moins deux jours en raison d’une forte fréquentation. Selon le directeur régional de la santé, D Daniel Yerbanga, des ajustements doivent être faits en collaboration avec le district pour garantir une distribution adaptée en fonction de la fréquentation de chaque centre de santé.

Dr Daniel Yerbanga, Directeur régional de la santé

En ce qui concerne la disponibilité des TDR, Dr Yerbanga a souligné que la dengue n’est pas un problème exclusif au Burkina Faso, car elle sévit dans plus de 100 pays. Il a expliqué que l’approvisionnement se fait progressivement en fonction des demandes et des commandes. « Nos sommes dans une situation satisfaisante. Au niveau de la DGAF, nous ne sommes pas en rupture. Nous devons simplement exprimer nos besoins régulièrement pour répondre aux sollicitations des centres de santé. À ce jour, seul le centre sanitaire de Saaba a connu des ruptures, » a-t-il ajouté.

Évoquant les défis rencontrés, Etienne Millogo a souligné principalement l’afflux de patients. « Avec l’épidémie, nous recevons beaucoup plus de personnes malades de la dengue pour des tests. Certains patients se présentent sans la fiche de notification, d’autres sans le bulletin. Nous sommes obligés de les orienter vers le service clinique pour qu’ils puissent obtenir un bulletin une fiche de notification avant de subir l’examen » a-t-il expliqué.

Madina Belemviré 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − 9 =