« Au-delà de 8 heures de position assise par jour, le risque de mortalité augmente de 34% », Dr ILBOUDO

De nos jours, la sédentarité s’est intégrée dans le quotidien des populations du fait des activités professionnelles mais aussi de la place prépondérante des outils technologiques et de l’l’internet. On marche de moins en moins et cela a des répercussions sur notre santé. La sédentarité est considérée par l’OMS comme un problème de santé publique mondial. Elle est le 4 e facteur de risque de mortalité. Quels sont les risques de la sédentarité ? Comment y remédier ? Réponses avec Dr Adama ILBOUDO, cardiologue à la clinique médicale OASIS. 

La sédentarité, qu’est-ce que c’est ?

La sédentarité correspond à un mode de vie avec au moins 7 heures de position assise ou couchée par jour, en dehors du sommeil. Il s’agit de situations où les muscles squelettiques sont au repos avec une dépense énergétique proche de zéro.

Ce mode de vie a-t-il un impact sur la santé ?

La sédentarité a un impact négatif sur la santé car elle augmente le risque de mortalité. Au-delà de 8 heures de position assise par jour, le risque de mortalité augmente de 34%. La sédentarité multiplie par deux le risque de maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, crise cardiaque, AVC, insuffisance cardiaque…). Elle augmente le risque de diabète de type 2, d’obésité, de troubles lipidiques, d’ostéoporose, de cancer du côlon, d’anxiété et de dépression.

Être sportif sous-entend qu’on n’a pas un mode vie sédentaire?

On peut avoir une activité sportive et avoir un mode de vie sédentaire. C’est le cas par exemple d’une personne qui travaille 8 heures par jour sur son ordinateur et qui a une activité sportive régulière . C’est une personne qui est sportive   mais qui est sédentaire. A noter que pour atténuer voire éliminer le risque lié à la sédentarité, il faut environ 60 à 75mn par jour d’activité physique d’intensité modérée. Même si on a une activité sportive, il faut éviter la sédentarité. Aussi, le manque d’activité sportive et la sédentarité augmentent le risque cardiovasculaire.

Y a-t-il un lien entre la sédentarité et l’embolie pulmonaire ?

La sédentarité est un facteur de risque de thrombose veineuse et donc d’embolie pulmonaire. Le fait de rester longtemps assis ou couché, favorise en effet, la stase et la formation de caillots de sang dans les jambes.

Parfois, la sédentarité est associée à une alimentation déséquilibrée 

La sédentarité expose à une alimentation déséquilibrée et à l’obésité dans la mesure où elle est souvent associée au grignotage de produits salés, sucrés, gras ; de boissons sucrées…

Y a-t-il un moyen pour prévenir la sédentarité ?

Oui, bouger le maximum possible. Répondre par exemple aux appels téléphoniques en position débout, garer son véhicule ou sa moto loin de son lieu de travail, ce qui permet de marcher. Si le métier le permet, travailler debout tant que possible ; prendre plutôt les escaliers au lieu de l’ascenseur . Pour certains appareils comme l’imprimante, il faut si possible éviter de les avoir dans son bureau, ce qui amène à bouger souvent. Prendre des pauses actives c’est-à-dire de marche de 5mn au moins toutes les heures quand on travaille assis.

Des conseils à l’endroit de la population ?

C’est de bouger le plus possible, tant qu’on peut. Bouger, c’est réduire le risque de mortalité ; le risque d’hypertension artérielle, de diabète de type 2 ; le risque de cancer du côlon, le risque d’arthrose, l’ostéoporose. Bouger diminue l’anxiété et prévient la dépression.

Propos recueillis par O . N

 

 

One thought on “« Au-delà de 8 heures de position assise par jour, le risque de mortalité augmente de 34% », Dr ILBOUDO

  • 11 août 2022 à 13h11
    Permalink

    C’est très utile pour moi…je suis content,merci pour vos conseils…Dieu vous protège,vous et vos collègues !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + cinq =