Révélations intimes: Les risques du sexe oral sur votre sourire

Le sexe oral occupe une place significative dans la vie sexuelle des couples en quête de diversité. Cependant, cette pratique n’est pas sans risque et peut avoir des conséquences importantes sur la santé bucco-dentaire. Le contact direct avec des organes génitaux infectés et l’échange de fluides corporels peuvent entraîner la transmission de bactéries et de virus, causant des lésions et potentiellement des infections graves. Le Dr Sandrine Ouédraogo, chirurgien-dentiste et détenteur d’un Diplôme Universitaire (DU) en VIH/SIDA et co-infections, apporte des éclaircissements sur la manière dont le sexe oral peut influencer la santé bucco-dentaire et les symptômes qui pourraient indiquer des problèmes bucco-dentaires liés aux pratiques sexuelles orales.

Dr Sandrine Ouédraogo, chirurgien-dentiste

Pouvez-vous expliquer comment le sexe oral peut potentiellement influencer la santé bucco-dentaire ?

Les pratiques sexuelles orales peuvent avoir des conséquences sur la santé générale et spécifiquement sur la santé bucco-dentaire. Il y a un échange de bactéries ou de virus entre les partenaires par contact direct entre la bouche et les organes génitaux infectés ou par contact avec les fluides corporels infectés. Le frottement, ou la morsure pendant le sexe oral peuvent causer des lésions dans la bouche et, à partir du moment où le germe infectieux est en contact avec la circulation sanguine, cela peut augmenter le risque d’infections. De plus, la bouche n’est pas seulement victime, elle est aussi vectrice.

Quels sont les signes et les symptômes qui pourraient indiquer des problèmes bucco-dentaires liés aux pratiques sexuelles orales ?

Il faut savoir qu’on peut être porteur d’une infection sans le savoir, sans aucun signe apparent. Certains signes peuvent tout de même apparaitre:

-Douleur buccale, des difficultés à avaler, des picotements ou une sensibilité dans la bouche, les gencives, la langue ou la gorge,

-Inflammation des gencives, de la langue ou de la gorge. L’inflammation de la gencive peut s’accompagner de saignement,

-Des plaies ou lésions dans la bouche,

-Mauvaise haleine persistante, en particulier si l’hygiène bucco-dentaire est insuffisante après l’acte,

-Une apparition de taches ou de plaques blanches ou rouges sur les gencives, la langue ou les joues,

-Des symptômes systémiques tels que de la fièvre, des ganglions lymphatiques enflés au niveau du cou ou une fatigue inexpliquée.

Il est important de consulter un professionnel de la santé bucco-dentaire si vous remarquez l’un de ces signes. Un diagnostic approprié et un traitement précoce peuvent aider à prévenir la progression des problèmes bucco-dentaires et à réduire le risque de complications.

Quels sont les risques spécifiques de transmission de maladies lors d’activités sexuelles orales ?

Nous avons entre-autres :

L’herpès qui existe sous deux formes. Le premier type est généralement responsable d’une infection labiale/oro-faciale (encore appelé bouton de fièvre), le second provoque souvent l’herpès génital. Et lors d’un rapport oral, vous pouvez contracter les deux formes. La Gonorrhée ou chaude pisse qui touche l’urètre, le col de l’utérus, le rectum…

-La chlamydia qui concerne les parties génitales, la gorge.

-La syphilis.

-Le VIH : bien que le risque de transmission du VIH par la voie orale soit plus faible, le risque peut être présent en particulier en cas d’éjaculation d’une personne dont la charge virale n’est pas indétectable, pendant l’acte sexuel orale avec un partenaire qui a des plaies ouvertes, ou un saignement dans la bouche.

-Le papilloma virus humain qui peut augmenter le risque de certains cancers de la gorge du pénis, de la vulve, du col de l’utérus,

-Le virus de l’hépatite b : la transmission de l’hépatite B peut se faire dans les deux sens : du partenaire passif au partenaire actif et vice versa surtout en présence de saignements ou de lésions.

Dans un prochain article, Dr Ouédraogo explorera en détails les types de maladies bucco-dentaires associés fréquemment aux activités sexuelles orales et fournira des conseils sur les précautions à prendre pour réduire les risques de transmission.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + dix-sept =