Cancer de l’ovaire : voici les signes qui doivent alerter

Quatrième cancer le plus fréquent chez la femme au Burkina selon GLOBOCAN 2020, le cancer de l’ovaire est une tumeur maligne developpée au depend du tissu au niveau de l’ovaire. L’ovaire étant l’organe génital de la femme qui produit les ovules qui vont aider à la conception. Les cellules se modifient sous l’influence de facteurs dits oncogènes et sont capables de se multipliées indépendamment des signaux de régularisation de l’organisme. Tout savoir sur cette maladie qui touche beaucoup plus les femmes ayant eu un antécédent de cancer de sein et/ou de l’ovaire dans la famille avec le Dr Carine Bagré/Attiou cancérologue chirurgienne au CHU de Tengandogo.

Quels sont les facteurs de risque ?

– Le principal facteur de risque c’est lorsqu’on a un antécédent de cancer de sein ou de l’ovaire dans la famille ou une mutation génétique,

L’âge moyen de survenue est d’environ 50 ans au Burkina Faso:  les femmes plus âgées sont plus à risque, mais les femmes ayant eu des antécédents du cancer du sein et de l’ovaire dans la famille qu’elles soient âgées ou pas sont plus à risques,

– Les hormones : le fait d’avoir eu ses règles tôt ou une ménopause tardive, ou avoir pris des hormones dans le cadre de la ménopause,

-La nulliparité : les femmes qui n’ont jamais eu d’enfants,

L’alcool, le tabac et certaines professions exposeraient au cancer de l’ovaire à savoir les industries ou on utilise l’amiante,

L’obésité

Quels sont les signes qui doivent alerter ?

L’ovaire n’étant pas un organe accessible au dépistage comme le sein ou le col de l’utérus, il est vu la plupart du temps tardivement. Les signes surviennent à un stade avancé. Lorsque l’ovaire a grossi et prend une certaine proportion, il va entrainer des gênes liés à :

– La compression de la vessie : ces femmes auront donc des difficultés pour uriner avec parfois présence de sang dans les urines

– La compression du rectum : elles auront des difficultés pour faire les selles,

– La pesanteur liée au poids dûe au grossissement de l’ovaire qui va entrainer l’augmentation du volume du ventre,

– Les douleurs qui sont généralement les symptômes les plus courants et un certain inconfort. Ce sont les signes liés à l’avancement et à l’évolution de la maladie elle-même.

Est-ce fréquent dans nos contrées ?

En 2020, au Burkina Faso, il y a eu 12045 nouveaux cas de cancers dont 438 cas de cancer de l’ovaire selon GLOBOCAN.

Le cancer de l’ovaire occupe le 6e rang en terme d’incidence au BF. C’est le 4e cancer le plus frequent chez la femme avec un taux de mortalité élèvé. ( 339 cas de décès enregistré en 2020 selon GLOBOCAN). Ces chiffres retracent plus des données hospitalieres.

Comment se fait le diagnostic et la prise en charge ?

Il faut consulter lorsque vous avez des symptômes ou êtes une.personne à risque ( antécédents familiaux). A l’issue de la consultation des examens seront prescrits afin de pouvoir faire le diagnostic.

La prise en charge, c’est essentiellement la chirurgie, la chimiothérapie et très rarement la radiothérapie. Ce sont les trois moyens clés de prise en charge du cancer de l’ovaire associés aux soins de confort lorsque la maladie est très avancée et que l’on ne peut faire ni chimiothérapie, ni chirurgie, ou encore une radiothérapie.

Le traitement est-il accessible ?

Ces traitements sont disponibles au Burkina. L’accessibilité dépendra du coût et des moyens financiers de chaque patient.

Des conseils à l’endroit des populations ?

Nous demandons aux femmes d’être regardantes par rapport à leur état de santé, de consulter une fois par an leur médecin surtout à partir de 30 ans pour les dépistages du cancer du sein et 25 ans pour le cancer du col. Grâce à cette routine de consultation, on peut être amené à découvrir tôt certains cancers.

Les femmes ayant des antécédents familiaux doivent se faire suivre afin d’augmenter les chances de diagnostic précoce du cancer de l’ovaire.

Madina Belemviré

 

Soyez le premier à commenter sur "Cancer de l’ovaire : voici les signes qui doivent alerter"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


treize + dix-sept =