Dépression conjugale : Quand l’amour devient souffrance

La dépression conjugale, un mal silencieux qui touche de nombreux couples, se manifeste par une détresse émotionnelle profonde et persistante, affectant gravement le bien-être des deux partenaires. Contrairement aux disputes passagères, ce trouble nécessite une attention particulière pour restaurer la santé émotionnelle et relationnelle. Le psychologue Désiré Thiombiano nous en dit plus.

Désiré Thiombiano, psychologue

La dépression conjugale, également connue sous le nom de dépression du couple, est un état de détresse émotionnelle intense et durable qui impacte profondément les deux membres d’un couple. Contrairement à une simple dispute ou à un désaccord passager, la dépression conjugale est un état prolongé qui nuit gravement au bien-être émotionnel et à la santé mentale des partenaires. Elle se caractérise selon Désiré Thiombiano, psychologue, par une perte d’intérêt pour la relation, des sentiments persistants de tristesse, de colère, de frustration et d’impuissance, ainsi qu’une baisse significative de motivation et d’énergie. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes, bien que les symptômes puissent varier selon le sexe. Les hommes tendent à manifester leur détresse par des comportements d’isolement, d’irritabilité ou d’abus de substances, tandis que les femmes sont plus susceptibles de montrer des signes de tristesse, d’anxiété et de pleurs.

Plusieurs facteurs peuvent mener à la dépression conjugale de l’avis de Désiré Thiombiano. Parmi ceux-ci, on retrouve des problèmes de communication, incluant des difficultés à exprimer ses besoins et ses sentiments, un manque d’écoute et des conflits fréquents. Les problèmes financiers jouent également un rôle important, notamment le stress lié aux dettes, à l’insécurité financière et aux désaccords sur la gestion de l’argent. L’infidélité, perçue comme une trahison de la confiance et une rupture du pacte relationnel, peut entraîner un sentiment d’abandon et de trahison. Le manque d’intimité, avec une diminution de la fréquence des relations sexuelles, un éloignement émotionnel et une perte de connexion physique et affective, contribue également à cette dépression. Par ailleurs, les rôles et responsabilités non partagés, perçus comme une injustice dans la répartition des tâches ménagères et des responsabilités parentales, peuvent aggraver la situation. Les problèmes de santé mentale, tels que la dépression, l’anxiété, les troubles du stress post-traumatique et les addictions chez l’un ou les deux partenaires, ainsi que le manque de soutien social, accentuent encore plus la dépression conjugale.

Les signes et symptômes de la dépression conjugale incluent une perte d’intérêt pour la relation, caractérisée par une diminution de l’affection, du désir de passer du temps ensemble et un désintérêt pour les activités partagées. Les sentiments négatifs comme la tristesse, la colère, la frustration, le ressentiment, l’amertume et le sentiment de vide et de solitude sont fréquents. Le manque de communication se manifeste par des difficultés à exprimer ses besoins et ses sentiments, le silence, les disputes fréquentes et l’absence de dialogue constructif. Les changements de comportement, tels que l’irritabilité, l’agressivité, le retrait social, la perte d’intérêt pour les loisirs et la négligence de l’hygiène personnelle, sont également des indicateurs.

Les troubles du sommeil, y compris l’insomnie, les réveils nocturnes fréquents, le sommeil non réparateur et la fatigue constante, ainsi que les modifications de l’appétit, qu’il s’agisse de perte d’appétit ou de suralimentation, sont d’autres symptômes. La baisse de libido, avec une diminution du désir sexuel et une perte d’intérêt pour l’intimité physique, est également courante. Enfin, les pensées suicidaires ou homicides, comme les idées noires, les pensées de mort ou de violence envers soi-même ou le partenaire, représentent des signes graves de dépression conjugale.

La dépression conjugale est une réalité douloureuse qui nécessite une attention et une intervention sérieuses. Il est important pour les couples de reconnaître les signes avant-coureurs et de chercher de l’aide professionnelle afin de surmonter cette épreuve. La communication ouverte, le soutien mutuel et la consultation d’un thérapeute spécialisé peuvent aider à restaurer la santé émotionnelle et relationnelle des deux partenaires.

Dans le prochain article, nous aborderons les solutions pour maintenir l’harmonie dans le couple.

Madina Belemviré

(madinabelemvire@gmail.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + 9 =