Étude sur l’accès aux produits de santé sexuelle et reproductive au Burkina Faso : résultats et recommandations du projet SEMA

Dans le cadre du projet SEMA (Shaping Equitable Market Access for Reproductive Health), une étude sur l’évaluation des marchés des produits de santé sexuelle et reproductive au Burkina Faso a été menée par le consortium RESADE (Recherche pour la Santé et le Développement), R4D (Results for Development), et RAME (Réseau d’Accès aux Médicaments Essentiels). Les résultats de cette étude ont été présentés aux médias le jeudi 30 novembre 2023 à travers un café de presse. 

Débutée en juin 2022, c’est finalement en juillet 2023, soit un plus tard, que l’étude prendra fin. Selon le Dr Noëllie Konsébo, médecin de santé publique et chercheur associé à RESADE, l’étude a couvert l’ensemble du territoire burkinabé et a également été réalisée au Sénégal et au Nigeria. De cette étude, on retient principalement que « le secteur privé intervient certes pour beaucoup dans la santé, mais en matière de santé sexuelle et reproductive, il y a encore beaucoup de choses à améliorer », a révélé le Dr Konsébo.

Dr Noëllie Konsébo, médecin de santé publique et chercheur associé à RESADE

Également, les résultats ont prouvé qu’il y a une forte dépendance à l’égard du financement des donateurs, un nombre limité de fabricants contribuant à la sécurité de l’approvisionnement et aux problèmes de qualité, une non-prise en compte des préférences des consommateurs ainsi que des lacunes dans les principaux fondements du marché entravant la coordination et le partenariat.

Au regard de toutes ces lacunes, des recommandations ont été formulées. Il s’agit notamment du lancement d’un plaidoyer auprès des parties prenantes du gouvernement pour mobiliser des ressources nationales, de la coordination d’un forum de fabricants pour promouvoir la participation des fabricants nationaux et internationaux au marché des produits de RSS au Burkina Faso, de l’identification et de la mise en œuvre de mesures incitatives pour améliorer la participation du secteur privé au marché de la santé sexuelle et reproductive au Burkina Faso, de l’élaboration et de la mise en œuvre (en collaboration avec la direction de la santé de la famille) d’une feuille de route pour l’intégration des données sur les préférences des utilisateurs dans les tableaux d’acquisitions des produits. Enfin, l’apport d’une assistance technique pour le développement des données et des outils analytiques spécifiques et prioritaires afin d’améliorer la coordination et le partenariat.

En rappel, SEMA (Shaping Equitable Market Access for Reproductive Health) est un projet qui a été annoncé en juillet 2021 en France lors du Forum Génération Égalité. Il s’engage à créer un monde où les marchés des produits de santé sexuelle et reproductive (SSR) dans les pays à revenus faibles et intermédiaires sont sains, équitables et résilients.

Abdoul Rachid SOW 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq − 2 =