Journée mondiale de l’obésité: Obésité et grossesse ne font pas bon ménage (Pr Charlemagne Ouédraogo)

L’OMS définit le surpoids et l’obésité comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle pouvant nuire à la santé.  Selon l’OMS, les personnes dont l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est supérieur ou égal à 25 et inférieur à 30 sont en surpoids, que ceux dont l’IMC est supérieur ou égal à 30 sont obèses et un IMC à partir de 40 correspond à une obésité morbide. 

Pr Charlemagne Ouédraogo, gynécologue obstétricien

Une femme obèse est prédisposée à l’infertilité. Chez la femme obèse, l’équilibre hormonal peut être perturbé, entraînant une ovulation anormale et un cycle menstruel irrégulier.

Lorsque la femme obèse a la chance de tomber enceinte, il y a une prise de poids tolérable, selon la situation de départ.

En cas de surpoids, la prise de poids chez la femme enceinte est acceptable entre 6,8 et 12,2 Kg et au minimum de 7Kg en cas d’obésité.

Le surpoids ou l’obésité peut engendrer des complications pour la femme enceinte, le fœtus et le nouveau-né. L’obésité et la grossesse ne forment pas un bon couple.

La femme enceinte obèse court le risque d’un diabète, d’une hypertension artérielle, d’une pré éclampsie etc.

Pendant et après l’accouchement, elle court le risque d’une thrombo-embolie, d’infections, le risque d’une hémorragie.

Sur le fœtus, il peut y avoir une incidence: il y a ce qu’on appelle une macrosomie foetale, un bébé pesant plus de 4Kg à la naissance pouvant compliquer l’accouchement.

Les femmes obèses présentent plus de risque de faire une fausse couche, un mort-né inexpliqué ou une césarienne.

La prise en charge de la femme enceinte obèse se fait avant la grossesse, pendant la grossesse, et par le dépistage du diabète gestationnel.

La prise en charge est faite par une équipe pluridisciplinaire.

Le régime et la perte de poids étant déconseillés chez la femme enceinte obèse, il est important pour les femmes de réduire le risque de survenue de l’obésité. Cela passe par une alimentation saine et équilibrée, un mode de vie sain et une pratique régulière du sport.

Pr Charlemagne Ouédraogo, gynécologue obstétricien

Soyez le premier à commenter sur "Journée mondiale de l’obésité: Obésité et grossesse ne font pas bon ménage (Pr Charlemagne Ouédraogo)"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


deux × 4 =