Règles douloureuses : ‘’Aucune femme en 2022 ne devrait encore avoir mal parce qu’elle a ses règles’’ (Pr Somé)

Appelées aussi menstruations ou menstrues, les règles sont un écoulement de sang hors de l’utérus chaque mois chez la femme en âge de procréer. Cet écoulement est physiologique, c’est-à-dire qu’il est lié au fonctionnement normal de l’organisme de la femme. Scientifiquement, elles se produisent lors de la régression du corps jaune et de la chute du taux de progestérone qui en découle, à la fin de chaque cycle reproductif infertile. Tout savoir sur les causes des règles douloureuses avec le Pr Der Adolphe Somé, gynécologue obstétricien au CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso. 

Quelles peuvent être les causes des règles douloureuses ?

Pour les dysménorrhées primaires, plus couramment, ça peut être dû au fait que l’élargissement du canal du col où doit s’écouler le sang soit trop exigu : le sang des règles, souvent avec des caillots va forcer l’agrandissement de ce canal pour s’écouler. Alors ça fait mal.

Ça peut être dû au fait que le corps de l’utérus soit, est très rabattu en avant ou en arrière par rapport au col utérin. Le sang des règles quittant l’utérus doit suivre la courbure de l’utérus et aller sortir par le col. Les deux phénomènes aussi peuvent être associés aussi.

Chez certaines femmes la sortie du sang dès les premières règles est bloquée par une barrière. Cela fait que les règles ont lieu mais sont arrêtées d’abord dans le vagin, et quand le vagin est rempli, ça remonte et ça reste dans l’utérus. Quand l’utérus est plein et qu’il n’y a plus de place, la fille aura très mal lors des règles suivantes. Nous parlons d’hamatocolpos (sang collecté dans le vagin) ou d’hématométrie (sang collecté dans l’utérus).

Les causes fréquentes pour l’hématocolpos, ce sont les hymens non perforés, les diaphragmes vaginaux ou toute malformation vaginale. Comme le sang ne s’écoule pas, elles ne savent pas qu’elles voient leurs règles alors que ça fait 4 à 6 mois qu’elles les voient. Mais c’est au sixième mois quand l’utérus est plein qu’elles vont commencer à avoir mal.

Les douleurs des règles apparues secondairement chez une femme qui voyait normalement ses règles peuvent faire penser à:

– la présence d’un morceau d’endomètre dans le muscule utérin. On parle d’adénomyose ou endométriose interne. Il s’agit généralement de femme jeune. Le mécanisme est que quand les règles viennent, le morceau d’endomètre qui est enclavé dans le muscle utérin voit aussi ses règles qui s’écoulent difficilement.

– à l’endométriose externe ou pelvienne chez les femmes de 35 ans ou plus qui ont mal secondairement. Le morceau d’endomètre s’est retrouvé quelque part dans le bas-ventre de la femme et continue aussi à voir chaque mois ses règles qui ne s’écoulent pas. Au début, la femme a mal 2 à 3 jours après les règles et cela va avoir tendance à être permanent plus tard.

Bien sûr, en plus de tout ce qui est évoqué ci-dessus, il existe bien d’autres causes que seul le médecin pourra découvrir !

Mais il n’est pas acceptable qu’une femme au monde en 2022 ait mal parce qu’elle a ses règles. Il y a tous les moyens aujourd’hui dans les formations sanitaires pour empêcher cela. 

Madina Belemviré

2 thoughts on “Règles douloureuses : ‘’Aucune femme en 2022 ne devrait encore avoir mal parce qu’elle a ses règles’’ (Pr Somé)

  • 4 juillet 2022 à 20h35
    Permalink

    Quels sont les moyens pour empêcher les règles douloureuses ?

    Répondre
  • 26 août 2022 à 20h31
    Permalink

    Qels sont les moyens pour empêcher les règles douloureuses ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

onze − 7 =