Santé : Voici les aliments à privilégier pour stimuler la production de collagène

Le collagène fait partie du groupe de protéines structurales constituées d’acides animés. Il est abondamment et naturellement présent dans l’organisme et possède une double fonction: la fixation du calcium sur les os, ce qui a pour effet de les préserver et la régénération des tissus épidermiques, ce qui contribue au maintien de l’élasticité de la peau. A quel âge la production du collagène par le corps commence à décroître? Quels sont les aliments à privilégier pour stimuler sa production ? Brahima Ouédraogo, nutritionniste diététicien au Centre National Médico-sportif (CNMS) réponds aux préoccupations de Bulletin santé. 

A quel âge la production du collagène par le corps commence à décroître?

La production du collagène par le corps commence à décroître à partir de l’âge de 25 ans et c’est à ce moment-là qu’apparaissent les premiers signes de l’âge. À partir de 40 ans, il se raréfie et nous commençons à perdre jusqu’à 1 % de collagène chaque année.

Quels sont les aliments à privilégier pour stimuler sa production dans le corps ?

Une alimentation riche en soufre, des aliments riches en vitamine A, C, E et en zinc, participent à la régénération de la peau en boostant la production effective du collagène.

Voici les aliments qu’il faut privilégier pour stimuler la production de collagène dans le corps:

– Les produits laitiers: yaourt nature et fromages. Les acides animés présents dans les produits laitiers accentuent la régénération du collagène dans le corps,

– Les fruits rouges: ils contiennent un puissant antioxydant appelé le lycopène. Ce dernier augmente les capacités des corps à secréter du collagène (fraises),

– Le detarium en Moore « kaga »: le kaga est un fruit célèbre pour sa teneur en vitamine C. Cette vitamine favorise également la formation du collagène,

– L’avocat: c’est un puissant anti-oxydant et riche en vitamine E, ce qui prévient efficacement la perte en collagène que l’on subit à partir d’un certain âge,

– Le saumon: pour que la synthèse du collagène se fasse, certaines protéines doivent être activées. Le zinc, présent abondamment dans le saumon accomplit excellemment cette action. Par ailleurs, les acides gras contenus dans ce poisson nourrissent la peau et la préservent du temps,

– L’ail: il est célèbre pour ses effets anti-inflammatoires, moins connu pour sa teneur en soufre. En effet, cet élément chimique favorise grandement la production de collagène et protège du vieillissement prématuré de la peau,

– Les œufs: peu caloriques et très nutritifs, les œufs sont connus pour leur forte teneur en protéine. Par ailleurs, les acides aminés considérablement présents dans les œufs sont convertis dans l’organisme en collagène,

– Les graines germées: connues aussi sous l’appellation germinations, elles contiennent beaucoup de vitamine C, ce qui favorise la synthèse et la stimulation des fibres collagéniques,

– Les oléagineux: noisettes, amandes, noix, soja contiennent les bonnes graisses, nécessaires pour combattre les radicaux libres afin de préserver les cellules de la peau.

Madina Belemviré 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 4 =