Service des urgences du CHU Tengandogo : « Avec le terrorisme, nous avons de plus en plus des blessés par armes à feu », dixit Pr Flavien Kaboré

La réanimation est une spécialité médicale qui s’occupe des patients en détresse vitale. Pour travailler dans ce service, il faut être, soit un anesthésiste réanimateur ou avoir une capacité en réanimation médicale. Mais au regard du faible effectif des anesthésistes réanimateurs, il arrive parfois que les médecins généralistes participent à la gestion de ce type de patients. Qu’est-ce qui peut conduire un patient en réanimation ? Quelles sont les pathologies rencontrées ? Combien de temps peut-on rester en réanimation. Chef de service des urgences du CHU Tengandogo, Pr Armel Flavien Kaboré, anesthésiste réanimateur apporte des éclaircissements.

Pour quelles pathologies est-on hospitalisé en réanimation ?

  • L’accident de la voie publique ou de travail ;
  • Un traumatisme en général lorsqu’il est violent et qu’il entraîne des lésions d’un ou de plusieurs organes vitaux ;
  • Après une intervention chirurgicale lourde, lorsque le malade est instable, on peut le conduire après le bloc opératoire en réanimation ;
  • Toutes les maladies qui se compliquent peuvent amener le patient en réanimation afin qu’on puisse le stabiliser avant de le ramener dans son service d’origine.

Pathologies rencontrés

  • Les AVC ;
  • Les patients victimes d’accidents divers ;
  • Les lésions par balle : avec le terrorisme nous avons de plus en plus des blessés par armes à feu ;
  • Les malades qui ont des problèmes d’infection abdominale compliquées et qui doivent être opérés;
  • L’obstétrique : on reçoit des patientes de la maternité, habituellement des éclamptiques ou des patientes qui ont présentées un saignement important au décours de leur accouchement.

Traitements proposés

Les traitements qui ne peuvent pas être faits dans les autres services parce que nous avons des équipements assez spéciaux et qui font qu’il n’y a que dans nos services qu’on peut administrer ce traitement notamment :

  • L’assistance respiratoire et cardio-vasculaire : lorsque les poumons, le cœur ou les vaisseaux n’arrivent plus à fonctionner de façon optimale, nous avons des médicaments et/ou des machines pour les soutenir dans leur fonctionnement;
  • Lorsque le rein est défaillant, normalement on devrait pouvoir assurer la suppléance du rein (épuration extra-rénale) dans notre service, mais pour le moment nous ne disposons pas de machine capable de le faire dans notre service. Pour cela, nous collaborons étroitement avec les néphrologues qui nous aident à prendre en charge ce type de patient.

Différence entre soins intensif et réanimation

. Le service des soins intensifs a pour mission de prendre en charge les patients en état critique, c’est-à-dire qui présentent une défaillance d’une fonction vitale, ou qui sont à risque de développer une complication sévère

. La réanimation est dévolue à la prise en charge prolongée des défaillances multiples.

Est-ce que les visites sont autorisées en réanimation ?

Oui les visites sont autorisées. Ici à Tengandogo, nous avons deux plages horaires par jour pour les visites.

Combien de temps reste-t-on en réanimation ?

On reste en réanimation tant que l’état de santé du malade l’exige. Il y en a qui font, 1, 2, 3 mois de réanimation.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 1 =