Dépigmentation : Elle a un impact sur la fertilité autant chez la femme que chez l’homme (Dr Sigué)

La peau est l’un des plus grands organes de notre corps. Elle constitue pratiquement un quart du poids de l’homme. Malgré les conséquences qu’elle peut engendrer, la dépigmentation continue de faire ravage auprès de la gente féminine et aussi masculine. Outre ses effets néfastes sur la peau, la dépigmentation peut avoir également un impact sur la fertilité, autant chez la femme que chez l’homme. Dans cette interview accordée à Bulletin santé, Dr Daouda Ferdinand Sigué, gynécologue obstétricien, spécialisé dans le traitement de l’infertilité, explique comment la dépigmentation peut interférer avec la reproduction humaine.

Est-ce que la dépigmentation a un impact sur la fertilité ?

Oui. Il y a plusieurs composantes dans les produits qu’on utilise pour la dépigmentation : l’hydroquinone, des corticoïdes, des dérivés mercuriennes et aussi des composantes non identifiés. Ces produits vont avoir un impact sur la santé de la reproduction autant chez la femme que chez l’homme.

Chez la femme

Ces produits vont jouer sur l’ovogenèse et empêcher le pic de LH (c’est la libération brutale et en quantité plus élevée de l’hormone Luteinisante-Luteising hrmon pour entraîner l’ovulation) de s’auto produire. S’il n’y a pas de pic de LH, il n’y a pas d’ovulation,

En pratique courante, nous remarquons que beaucoup de dystrophie ovarienne sont observées chez ces personnes qui ont la peau dépigmentée, des troubles du cycle, des avortements à répétition. En réalité ce sont des perturbateurs endocriniens, que ce soit chez l’homme et chez la femme.

Chez l’homme 

Chez les hommes qui se dépigmentent, c’est le même problème :

Il y aura des effets neurologiques, concomitamment d’un effet endocrinien. L’hypophyse ne va plus répondre comme il le faut, donc la spermatogenèse (fabrication des spermatozoïdes, les gamètes mâles, par le testicule) n’arrivera plus à se produire comme il faut. Il y aura beaucoup de fragmentation, c’est-à-dire des coupures du génome (ensemble du matériel génétique d’un organisme), entraînant la mort des spermatozoïdes (necrozoospermie) ou leur malformation (teratozoispermie). Ce genre de sperme le plus souvent, même quand il y a fécondation, il y aura une fausse couche qui va se produire assez rapidement.

Avez-vous déjà reçu des cas pareils ?

Oui. Nous en recevons pratiquement chaque fois. C’est vrai que l’interrogatoire nous permet souvent de savoir que la personne a utilisé des produits éclaircissants. Mais d’autres ne l’avouent pas. Mais certaines peaux quand vous les voyez, vous n’avez même pas besoin de poser la question, ça saute à l’œil.

Des conseils à l’endroit des populations ?

De par le passé, plusieurs associations ont déjà donné tous les conseils qu’il faut, que ce soit les dermatologues ou d’autres spécialistes.

Sur le plan gynécologique, il faut faire attention à ces produits. De plus en plus les femmes ont des difficultés à tomber enceinte. Nous avons de plus en plus des malformations à la naissance et beaucoup de ces malformations sont imputables à ces produits. Des expériences ont été menées un peu partout et on a trouvé chez l’animal, qu’il y avait des malformations et que ces produits s’accumulaient au niveau des ovaires des femmes et empêchait également une bonne reproductivité.

Madina Belemviré

 

Soyez le premier à commenter sur "Dépigmentation : Elle a un impact sur la fertilité autant chez la femme que chez l’homme (Dr Sigué)"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


quinze + huit =