Paralysie de la face: elle peut être un signe d’AVC mais pas à tous les coups !( Pr Napon)

La paralysie de la face peut être un signe d’AVC mais pas à tous les coups !Il faut distinguer la paralysie périphérique de la paralysie faciale centrale.

La périphérique découle d’une atteinte du nerf facial qui est un nerf crânien émergeant du tronc cérébral. Son atteinte est le plus souvent d’origine virale et aucune imagerie (scanner du cerveau ou IRM ) ne peut la mettre évidence.

Sur le plan clinique, elle se caractérise par une atteinte de toute une moitié de face qui est déviée et attirée vers le côté non paralysé et lorsqu’on demande au patient de fermer les yeux, du côté de la face paralysée, on constate une absence de fermeture de la paupière supérieure de l’œil et une déviation du globe oculaire en haut et en dehors : c’est le signe de Charles Bell.

Dans ce type de paralysie, de grâce arrêter de demander des examens onéreux aux patients car il ne s’agit pas d’AVC sauf si c’est associée une paralysie de l’hemicorps controlatéral

Par contre la paralysie faciale centrale est souvent associée au diagnostic d’AVC et nécessite la réalisation d’un scanner ou d’une IRM du cerveau pour confirmer le diagnostic. Sur le plan clinique et à la différence de la paralysie périphérique, la faiblesse et la déviation de la face intéresse la moitié inférieure de l’hémiface et il n y a donc pas de signe de Charles Bell.

Ce post est pour attirer l’attention de nos jeunes confrères sur la nécessité de faire un examen clinique rigoureux avant de se lancer sur des examens complémentaires onéreux et surtout inutiles pour poser le diagnostic de certaines affections dans le domaine de la neurologie.

Merci à tous et restons toujours utiles partout où nous sommes .

Pr Christian Napon officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × trois =