Paludisme et insuffisance rénale : « Tout le monde peut développer une insuffisance rénale en cas de paludisme » (Dr Traoré)

Le paludisme est une maladie infectieuse provoquée par des parasites du genre Plasmodium. Le Burkina Faso fait partie des dix pays les plus touchés par le paludisme dans le monde et, cette maladie constitue la première cause d’hospitalisation et de consultation médicale. Lorsqu’on parle d’insuffisance rénale, cela signifie que les reins ne réussissent plus à remplir leur rôle. Quel lien existe-t-il entre le paludisme et l’insuffisance rénale ? Les réponses se trouvent dans cet article, avec les explications du Dr Hassane Traoré, médecin néphrologue au CHU Yalgado Ouédraogo.

Dr Hassane Traoré, médecin néphrologue

Y a-t-il un lien entre l’insuffisance rénale et le paludisme ?

Oui, il peut exister un lien entre le paludisme et l’insuffisance rénale, car les reins peuvent subir des dommages au cours d’une infection palustre. Il s’agit d’un élément de gravité du paludisme qui augmente sérieusement le risque de décès. L’atteinte rénale peut être aiguë ou chronique.

Lorsqu’on parle d’insuffisance rénale aiguë, cela signifie que les reins souffrent temporairement et peuvent se rétablir par la suite. En revanche, dans le cas de l’insuffisance rénale chronique, les reins subissent des dommages irréversibles.

Lire notre article sur la maladie rénale

https://www.bulletinsante.net/sante-peut-on-avoir-une-maladie-renale-sans-le-savoir/

Comment cela est-il possible ?

Plusieurs mécanismes peuvent être à l’œuvre.

Le plasmodium peut directement créer des dommages dans les reins après avoir été transmis par une piqure de moustique. Et cette situation peut aboutir à une insuffisance rénale.

De manière indirecte, les reins peuvent être affectés par les complications liées au paludisme. En effet des vomissements ou une diarrhée importante ou encore de fortes fièvres peuvent entrainer une déshydratation qui à son tour peut provoquer des lésions aux reins et entraîner une insuffisance rénale.

Par ailleurs, pendant le paludisme, certains globules rouges parasités peuvent obstruer des petits vaisseaux dans les reins et entrainer une insuffisance rénale.

Qui est concerné ?

Tout le monde peut être affecté, des jeunes enfants aux personnes âgées. En effet, toute personne atteinte de paludisme peut développer une insuffisance rénale. Cependant, certaines populations courent un risque plus élevé d’infection grave. Il s’agit des nourrissons, des enfants de moins de 5 ans, des femmes enceintes ou des personnes vivant avec le VIH.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × trois =